Tiphaine Ouhioun

dirige l'atelier Ado 1 du jeudi et l'atelier enfant du samedi 

C'est à l'âge de 4 ans que Tiphaine découvre pour la première fois le monde de la scène et de la création à travers la pratique du patinage artistique. Pendant 10 ans, elle pratiquera cette discipline en sport étude et intégrera très vite l'équipe de France.

Grâce à cette expérience, qu'elle complète par la danse et le théâtre, elle apprend, très jeune, les différentes facettes du monde du spectacle.

 

Parallèlement elle poursuit sa scolarité à  l'école des enfants du Spectacle, établissement qui lui permet de participer à de nombreux castings et de faire ses premiers pas en tant que comédienne.

Dès l'âge de  8 ans, elle part en tournée à Bruxelles pour jouer Six personnage en quête d'auteur , ed Luigi Pirandello, mis en scène par  Armand Delcampe ; participe à des défilés de mode en tant que mannequin, joue dans de nombreux court-métrage,...

 

C'est tout naturellement, qu'à l’âge de 18 ans, Tiphaine se tourne vers le théâtre. Après l'obtention de sa  licence des arts du spectacle, elle poursuit sa formation en intégrant, en 2003, l'Ecole Internationale Béatrice Brout où elle apprend les différentes techniques du jeu d'acteur.

En 2007, elle intègre l'école Method Acting, dirigé par le réalisateur et comédien, David Barrouck. Cette formation basée sur le travail devant la caméra lui apprend la direction d'acteur.

 

Sur sa route, elle rencontre la comédienne Prudence Maidou avec qui elle partage sa passion pour la création artistique. Ensemble, elles écriront et tourneront de nombreux court-métrage. En 2008, elles créent le spectacle

 Maux de femme , dont elles confieront la mise en scène à la comédienne Claudia Tagdbo. Ce spectacle engagé regroupant 25 artistes sur scène, se jouera dans de nombreux centre d'animation parisiens.

 

Pour Tiphaine, c’est un déclic qui l’encourage à continuer dans l’écriture et la direction d’acteur. Elle poursuit sa formation dans les champs de l’animation socioculturelle afin de transmettre sa passion auprès des adolescents.

Elle obtient son BPJEPS en 2011 et se spécialise dans la mise en place de projets théâtraux dans différentes structures municipales et associatives.

 

Actuellement, Tiphaine est animatrice média-citoyen à la MJC Louis Lepage de Nogent sur marne où elle est chargée de coordonner des actions de sensibilisation autour de la citoyenneté à travers la pratique du journalisme et du théâtre. Cette structure lui permet de créer la troupe Maux de femme, reprenant le projet créé avec Prudence Maidou afin de sensibiliser les jeunes sur l’histoire de l’émancipation des femmes, regroupant une quinzaine de jeunes.

 

En 2015, elle écrit et met en scène le spectacle « Nous rêvons tous d’un autre monde », regroupant 20 associations nogentaises et représenter à la Scène Watteau de Nogent sur Marne.

En 2016, elle intègre le Pocket Théâtre dans lequel, elle encadre des ateliers de théâtre pour adolescent et enfant.

Avec ses élèves, elle écrit et dirige le spectacle  La fusée d’Elliot , création promouvant la solidarité.fusée d’Elliot », création promouvant la solidarité.

Vincent Varène/ Référent Artistique / Programmateur

dirige l'atelier Adulte 1 du lundi


Incapable de tenir en place sur les bancs de l'école, il se réfugie sur un plateau de théâtre à l’âge de 16 ans. Son diplome en poche (le bac, tout arrive), il rejoint le Pocket Théâtre, où il fait la connaissance de deux joyeux drilles : Anthony Diaz et Maxime Renaud.

Lassés de marcher droit dans un monde qui va de travers, ils fondent la compagnie A Kan la Dériv’.

 

A travers les mots de Raymond Devos, ils créent Quand un poète persévère, spectacle musical tragi-comique pour trois chromosomes et une chaussure.

 

Après avoir été dirigé sur le plateau, Vincent décide que c'est son tour de tirer les ficelles. Il met en scène Sens-toi sans toi, un conte-poétique pour marionnettes.


 

Mais encore jeune, perfectible, et facilement influençable, il sera de nouveau happé par un professeur, de théâtre cette fois, au conservatoire du XIVéme à Paris.

 

Relâché en 2012, il laisse libre cours à sa folie en animant des stages en partenariat avec le conservatoire municipal Francis Poulenc de Nogent-sur-Marne sur des thèmes divers et variés (le théâtre russe avec La Mouette de Tchekhov, l'écriture jazz avec Misterioso-119 de Koffi Kwahulé, la bande dessinée avec Un peu de bois et d'acier de Chabouté, la poésie débridée de Jacques Rebotier avec Contre les bêtes).

 

Sa schizophrénie d'artiste le pousse en septembre 2014 à intègrer le Théâtre la Licorne, sur la reprise du spectacle Les Encombrants Font Leur Cirque, puis en 2017 la compagnie Arc Electrique sur le spectacle Kids, de Fabrice Melquiot, lui permettants d'être à la fois manipulé par les metteurs en scène et manipulateurs de ses marionnettes et autres objets.

 

Parallèlement, la dérive n'ayant toujours pas eu lieu, il crée avec sa compagnie un nouveau spectacle marionnettique en boîte (le spectacle) (et les marionnettistes), Ce besoin d'aller voir ailleurs, il doit bien venir de quelque part.

 

C'est dire si ça va bien !

 

 

 

Bruno Ladet

dirige l'atelier Adulte du vendredi soir

 


Metteur en scène et comédien, Bruno Ladet a été formé au conservatoire national de région de Cergy-Pontoise dans la classe d'Hubert Japelle, puis à l'école parisienne des Enfants terribles.

Il s’est perfectionné auprès de la chorégraphe Lila Green en travaillant l'implication du corps dans le jeu.

 

Il a joué avec différents metteurs en scène dont Agathe Alexis, Bruno Dairou et Rushed Mustafaied.

Les rôles de Nick, dans Qui a peur de Virginia Woolf? d'Edward Albee, John dans Oléanna de David Mamet ou Solange dans Les Bonnes de Jean Genet ont marqués sont parcours de comédien.


En 2003, il réalise sa première mise en scène avec Le Premier d'Israël Horovitz, qui connaîtra un beau succès avec plus de 160 dates de tournée sur

4 ans.
En 2004, Bruno Ladet devient directeur artistique de la Nouvelle Eloïse avec l'idée de fouiller la ligne artistique et de faire vivre ce compagnonnage qui lui tient tant à coeur.


En 2008, il a pu confirmer sa pratique de metteur en scène et son approche esthétique du théâtre par un Master de dramaturgie et mise en scène.

Toujours en mouvement et en recherche autour du spectacle vivant, il a pu récemment perfectionner son art auprès de Philippe Adrien, Lucien Attoun
ou David Lescot.


De 2008 à 2011, il a travaillé sur les pièces de Laurent Gaudé, Cendres sur les mains et Onysos le furieux.
En 2013 il travaille sur la pièce d’Edward Bond Les Enfants qu’il crée au Théâtre 95.
En 2014, il a fait une formation d’écriture et de réalisation avec entre autre Gaël Morel, Michaël Buch et Serge Meynard.

Depuis 2016, il  propose au Pocket-théâtre plusieurs spectacles professionnels dont il a signé la mise en scène tels que "Onysos le furieux" de Laurent Gaudé, "Mardi à Monoprix" d'Emannuel darley.  

 

Il écrit et réalise par la suite son premier court métrage.


Bruno Ladet a aussi un parcours de pédagogue, il intervient pour la scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d'Oise,
pour la compagnie Nouvelle Eloïse et le théâtre du Vieux balanciers auprès de collégiens, lycéens.

 

Il a mené plusieurs stages en maison d'arrêt, a conduit des formations en
partenariat avec l’IUFM ou les écoutants de la Croix-Rougefrançaise.

 

Julie Desmet

dirige l'atelier Enfant  et Adulte  du mercredi

 

Julie Desmet Weaver 

 

Julie intervient en tant que metteur en scène au Pocket Théâtre. Elle a mis en scène : Yvonne, princesse de Bourgogne de Gombrowicz, Pamphlets contre la mort Charles Pennequin, Inventaires de Philippe Minyana, Les Liaisons dangereuses de Laclos, Shakespeare in box et le songe d'une nuit d'été, Peer Gynt d'Ibsen, Guerres Laurent Gaudé, Le Petit chaperon Uf de Grumberg, Freaks (...)

 

Après plusieurs aventures artistiques en tant qu'interprète, Julie Desmet Weaver s'engage dans l'exploration d'une écriture s'inscrivant dans de nouveaux dispositifs scéniques, en vue de proposer de nouvelles expériences aux spectateurs et d'initier des rencontres autour d’histoires littéraires, visuelles, sonores et interactives. 

 

Elle crée des canevas narratifs et met en scène, avec la chorégraphe Eugénie Andrin le spectacle PHEDRE, le dernière danse avec le danseur étoile Jean Guizerix. Ce spectacle reçoit le soutien du Centre National de la Danse, de l'Adami et a été accueillie en juin 2017 au Festival "Les mythes dans la cité" en Roumanie.

 

En janvier 2018, elle remporte, le prix du Festival « Cine Corps » pour la présentation d'un concept de film-danse pour une expérience collective de réalité virtuelle.

 

Julie travaille actuellement sur l'adaptation et la mise en scène du projet Art vivant - Art numérique imaginé pour le centenaire de Boris Vian : "L'ECUME DES JOURS, Rêverie virtuelle et sonore". Ce projet polymorphe reçoit le soutien de Nicole Bertolt et de la cohérie Boris Vian, de l'Adami Experience Days et a été accueilli en résidence au Cube, le centre de création art numérique et à La Folie Numérique au Parc de la Villette... Création prévue en 2019

 

www.cie-underground-sugar.com

www.julie-desmet-weaver.com

 

 

 
 

Giovanni Vitello

dirige l'atelier Enfant 1 et 2 du mercredi, l'atelier Adulte 2 du mardi

 

Sorti du Conservatoire Royal de Liège, Giovanni Vitello commence son parcours professionnel autour de Pasolini.

 

Il interprète des rôles du répertoire classique, Shakespeare, Molière, Racine, Leopardi, Rabelais… mais aussi contemporain, Gaudé, Genet, Rodriguo Garcia, Novarina, Lars Noren…

 

Son travail sur le masque est remarqué par un metteur en scène américain, Roger Bensky, qui l’invite à Georgetown University,Washington DC. en tant qu’artiste en résidence.

 

Il a été dirigé tant par des metteurs en scène étrangers, Daniel Simon, A-A Lheureux, Warlikowski, Helga Franholz, …, que par des metteurs en scène français, Alain Timar, Christophe Laparra, Bruno Ladet, , Layla Metssitane, Jean-Luc Borg, en atelier de recherche par Jean-Michel Rabeux, Philippe Calvario, Patrice Chéreau, …

 

Il crée la Compagnie Cor-Tex en 2010.

Il y dirige une lecture de " Faut pas payer" de Dario Fo. En résidence au Théâtre Max Juclier, sous la direction de Jean-Luc Borg, "A l origine" d après "La légende dorée" de Jacques Voragine. Il est invité au Divine Theater de Georgetown Washington - USA - pour créer "Dada-scopies" cabaret DADA. La saison prochaine sera marquée par une commande de l association d'ATD-Quart Monde autour du thème de la précarité et des textes de Brecht. Les projets avenir pressentis le mènera  en étroite collaboration avec l'écriture contemporaine de Sylvain Levey et Tiffany Tavernier mais aussi au Japon.

Au cinéma, ce sont Chrystel Vermaut « L’antre », Frederic Fonteyn « Max et Bobo », Christelle de Hericourt « La drôlesse » (2011),   Max Maurice  " Les autres " 2017 , Thomas Lafont " Les vieilles habitudes "  2018, Jean-Luc Mathieu qui lui feront confiance.

Depuis 3 ans, il devient le "phare artistique du Pocket Théâtre y apportant son souffle en accueillant des artistes, des compagnies de théâtre oscillant entre des jeunes artistes méconnus à découvrir et des artistes au rayonnement épique, tel Jean-Claude Dreyfus, qui devient le parrain du Pocket.

Et tout reste à reconstruire, à ouvrir……

 

Vanessa Brigitte

dirige l'atelier GSM/CP du samedi

 

C'est à Marseille que Vanessa est formée au théâtre par deux compagnies professionnelles, la compagnie du théâtre Gyptis et la compagnie Cartoun Sardines. A leurs côtés elle interprétera des textes du répertoire classique et contemporain avant de prendre son envol pour une aventure parisienne où elle se perfectionnera auprès de différentes écoles et compagnies professionnelles.

 

Avec la compagnie qu'elle crée, « La Compagnie du Sable dans les Yeux », elle s'initie à la mise en scène et monte des pièces de Victor Hugo, Copi, Thierry Chaumillon …

Pour Jean-Marc Haloche, metteur en scène, elle est L'îlienne dans la lecture-spectacle « L'île de l'autre, un territoire métis à aborder ».

En 2010, elle joue Molly dans « Molly à vélo » de Geneviève Damas, un monologue dans lequel elle interprète une dizaine de personnages, savamment mis en scène par Théane Petitboulanger.

En parallèle, elle est comédienne pour la compagnie Anima Sana in Corpore Sano.

 

Vanessa est auteure de sa première pièce de théâtre, « Le(s) sourire(s) de Mona Lisa ».

Les recherches historiques et l'écriture en alexandrins lui demandent 5 années de travail. La pièce s'adresse à toutes les générations et interroge sur la place que l'on donne aux femmes, et celle qu'elles décident de prendre … « Le(s) sourire(s) de Mona Lisa » est actuellement en création.

 

En 2018, elle intègre la compagnie « Why not » pour un spectacle en cours de création.

 

Cette année, elle crée le festival « Lugd'ARTès dans la rue ! », festival des arts de la rue de Saint-Etienne-de-Lugdarès, sur la montagne ardéchoise (07590). Ce festival est un « cri » et répond à la nécessité urgente de rendre accessible la culture et le spectacle vivant en milieu rural.

 

Vanessa intervient également auprès d'enfants d'écoles primaires pour leur proposer une ouverture au théâtre

 

 

 

Camille GIRET

Designer Graphique

Sa rencontre avec le Pocket-Théâtre a d’abord été un apprentissage du théâtre pour ensuite se concentrer sur la direction artistique des supports graphiques du lieu. 

Elle est en charge de la création et de la réalisation des supports de communication tels que les affiches, les flyers, les programmes.

D’abord exclusivement tournée vers le Print et l’illustration à ses débuts, elle découvre le digital, le numérique et toutes ses possibilités infinies de créer. L’imagination est sa motivation avec la sensation de toujours avancer. Tout tester pour mieux s’ouvrir.

Ainsi, la "Polyvalence" représente son parcours scolaire et professionnel. Le designer graphique est transversal.

Aujourd'hui, grâce à ses années en alternance et un voyage prolongé à Montréal, elle touche aussi bien à l’édition, qu’à ‘univers de marque et à la publicité.

 

Vous pouvez retrouver ses travaux ici :

www.camillegiret.com

https://www.instagram.com/_cgrt_/

Isabelle LIMACHER

Photogaphe

Depuis plus de 10 ans  Isabelle immortalise de ses photos les spectacles du Pocket !

 

Isabelle a toujours eu un appareil photo dans la main pour attraper des moments unique autours d'elle

Eleve de la photographe Doris Alb pendant quelques années , elle partage ses loisirs entre Photographie et cours de théâtre au Pocket.

C'etait donc tout naturel de lier ces deux passions pour devenir photographe du Pocket théâtre

et être la personne qui immortalise ces moments artistiques uniques.

 

Sa passion l’emmène a voyager avec toujours l'envie de capturer la beauté du monde.

 

Ingenieur qualité de profession chez Orange, elle ouvrira un club photo avec une consœur photographe pour partager sa passion dans son entreprise, les expositions photos qui y sont faites chaque année, 

permettent a l'association AMIS FSH de collecter un peu de fond pour financer la recherche par la vente des photos....

 

Vous trouverez ses photos partout au Pocket et sur le site .

Antoine MORIAU

Référent technique

Musicien passionné d'art vivant, Antoine découvre le Pocket Théâtre il y a une dizaine d'années et s'inscrit pour prendre des cours de théâtre.

Il y rencontre un lieu de création et de partage rare et très vite, il aide à la création des spectacles et encadre aujourd'hui la gestion technique générale du théâtre.

 

Technicien son et lumière de formation, il travaille avec divers compagnies de théâtre et d'art de rue (Adhok, la Française de Comptages...), en France et à l'international (Allemagne, Etats Unis, Espagne, Angleterre, Belgique...).

Son parcours ne se limitant pas au spectacle vivant, Antoine a  travaillé à la maison de la radio pour France Culture, au Palais des Congrès pour des conférences, et sur divers concerts et prestations de service.

Il dispense aussi régulièrement des cours sur les techniques du son pour des centres de formation professionnel. 

 

 

 
 
 
POCKET THEATRE - Fabienne Gautier
36 Boulevard Galliéni 94130 Nogent-sur-Marne (Derrière la MJC)
Tel : 01 48 77 85 24 / pocket.theatre94@gmail.com
 

 

 

Association loi 1901, date de création 1982, Siret : 329 666 911 000 14 / Présidence Ella Berkovich.

 

  • Facebook - Black Circle
Scènes de spectacles au Pocket
  • Instagram